Saulieu dit "Sidolocus" s'est construite au carrefour de  deux voies romaines allant de Lyon à Boulogne/Mer dit la Via Aggripa et l'autre de Bibracte à Alésia. L'activité et la renomée de la ville viennent directement de ces voies de circulation et ce depuis l'époque gallo-romaine. Saulieu a donc toujours été une ville étape. 

Ainsi au XVII ème siècle, Saulieu devient un relais de poste et des visteurs prstigieux n'hésiteront pas à s'arrêter ou séjouner comme François 1er ou la marquise de Sévigné. 

Puis en 1936, grâce à Léom Blum et aux congés payés, les français peuvent partir en vacances pour la première fois. Saulieu a donc une situation idéale pour que les touristes y fassent étape. De nombrux hôtels-restaurants vont voir le jour. 

Dans les années 1970, on baptise la route qui relie Paris à Lyon : la Nationale 6. Saulieu est traversée par cette route qui fait d'elle un lieu de passage important. Saulieu est en pleine prospérité à cette époque. Mais avec la création de l'autouroute A6, la route nationale disparait et laisse place à la départementale 970. Néanmoins, Saulieu garde son attractivité puisse que la départementale est toujours fréquenté. 

Place du docteur Roclore 21210 Saulieu | 03 80 64 07 03 psaulieu[@]aol.com www.saulieu.fr

basilique

 

Datant du XIIe s., la basilique de Saulieu abrite notamment des chapiteaux de style roman clunisien de toute splendeur.

Visites guidées tous les samedis après-midi de mai à septembre. En dehors de ces périodes: visites possibles sur réservation à l'office de tourisme.

Basilique ouverte tous les jours sauf le lundi. Fermée le dimanche de la Toussaint à Pâques.

Entrée libre. Visites guidées pour les groupes: 2 €/p, sur réservation à l'office de tourisme.

 

Retrouvez le Programme des 900ans de la Basilique:

Programme 900ans Basilique

Le village de La Roche-en-Brenil abrite une véritable vitrine du patrimoine local: le musée André Perrotin.

Situé dans une salle de classe inoccupée de l'école du village, il abrite les maquettes fabriquées par M.Perrotin ainsi que de nombreuses photographies anciennes et d'autres plus actuelles.

Cette belle exposition permet de voir l'évolution de ce village du siècle dernier jusqu'à aujourd'hui.

Pour le visiter: 03 80 64 71 79  - Gratuit

DSC 0111DSC 0136

Outre la basilique Saint-Andoche, Saulieu dispose d’une église avec un toit en bardeaux de bois très original (église Saint-Saturnin).

A Rouvray, l’église Saint-Didier a été construite à partir du XVe s. et remaniée plusieurs fois. L’église Saint-Andéol de Saint-Andeux (XVIe s.) est ornée d’une grosse tour à toit pyramidal. L’ancienne église XIe s. de Saint-Léger-de-Fourches à proximité de Champeau-en-Morvan a été entièrement reconstruite au XIXe s.

L’église Saint-Martin de La-Motte-Ternant (XIe s.) est en fait une ancienne chapelle. Elle possède une partie carolingienne, et a été remaniée au XIVe s. Elle conserve des vestiges de l’époque romane  (nef, clocher et abside). Les toitures sont en dalles calcaires appelées localement « laves ».  A Saint-Germain-de-Modéon subsiste une pierre des morts du XVIIIe s. à l’entrée de l’église, où le prêtre dépose le cercueil avant de le bénir.

Molphey possède un calvaire, Thoisy-la-Berchère en a 9, Rouvray une douzaine, et la ville de Saulieu présente plusieurs statues du XVe s. de Vierges le long des rues.

Admirez les châteaux privés de La-Motte-Ternant, La-Roche-en-Brenil, Saint-Andeux (XVe s.), Villargoix (XIIIe s.), Thoisy-la-Berchère (XVe s.) et Saint-Léger-de-Fourches.  Les  vestiges de la tour Gabrielle d’Estrée : à la Motte-Ternant, le château aurait appartenu à cette favorite d’Henri IV. La rumeur lui attribue « la chausse rose » qu’elle aurait perdue non loin de là, lors d’une promenade galante en compagnie du Roi.